in-love-05

 

Two Men In Love by The Irrepressibles

TWO MEN IN LOVE
Deux Hommes Amoureux

 

If I asked you now
Si je te le demandais maintenant,
Will you be my prince
Tu voudrais être mon prince ?
Will you lay down your armour
Tu déposerais ton armure ?
When you open me
Quand tu m’ouvres
All the power in me moves
Tout le pouvoir en moi se bouge
How you want to see
Comme tu veux voir que
All the depths of me real
Tous les tréfonds de moi soient réels
When you open me
Quand tu m’ouvres

All the power in me moves
Tout le pouvoir dans moi se bouge
I feel real
Je me sens réel.
How I love you
Comme je t’aime
When I look into your eyes
Quand je te regarde dans les yeux
There’s a danger inside
Il y a un danger dedans
When I see the edge
Quand je vois le bord
I can never hide
Je ne peux jamais me cacher
See my running, running, to you from you to you
Regarde-moi courir, courir, à toi de toi à toi
There’s a strange love inside
Il y a un amour bizarre en moi
It’s getting louder
Il grandit
And louder and louder and louder and louder
Et grandit et grandit et grandit et grandit
There’s a danger I can’t hide
Il y a un danger que je ne peux pas cacher
Who I am, it’s who I am, it’s who I am
Qui je suis, c’est qui je suis, c’est qui je suis

I’m in love!
Je suis amoureux !
I’m in love!
Je suis amoureux !
I’m in love!
Je suis amoureux !
I’m in love!
Je suis amoureux !
I’m in love!
Je suis amoureux !
I’m in love!
Je suis amoureux !
I’m in love!
Je suis amoureux !
I’m in love!
Je suis amoureux !

in-love-04-Alata

Gonna build you up, gonna help you believe sonny
Je vais t’édifier, je vais t’aider à croire, mon gars
Gonna build you up, gonna help you be free honey
Je vais t’édifier, je vais t’aider à être libre, mon chéri
There’s a strange love inside
Il y a un amour bizarre en moi
It’s getting louder
Il grandit
And louder and louder and louder and louder
Et grandit et grandit et grandit et grandit
There’s a danger I can’t hide
Il y a un danger que je ne peux pas cacher
Who I am
Qui je suis,
It’s who I am, it’s who I am
C’est qui je suis, c’est qui je suis

I’m in love!
Je suis amoureux !
I’m in love!
Je suis amoureux !
I’m in love!
Je suis amoureux !
I’m in love!
Je suis amoureux !
I’m in love!
Je suis amoureux !
I’m in love!
Je suis amoureux !
I’m in love!
Je suis amoureux !
I’m in love!
Je suis amoureux !

We’re just two men in love
Nous ne sommes que deux hommes amoureux.

 

in-love-01

Chris Garneau - La plus belle

« Ce soir, je serai la plus belle,
pour aller danser… »

Ca commence doucement.
Je connais cette chanson.
Ca fait bizarre.

Cette voix d’homme qui chante ces paroles:
« ce soir, je serai la plus belle »…
Non, ça ne se fait pas,
c’est choquant !

Quelque chose en moi se révolte.
Non, ça ne se fait pas !

Et pourtant, il y a quelque chose dans cette voix,
quelque chose de touchant.

Alors, je ferme les yeux.
Et j’écoute.
 » Ce soir, serai la plus be-el-el-el-le… »
Je me laisse emporter
par cette voix si profonde,
et je me souviens.

Je l’ai chantée, fredonnée,
cette chanson.
Elle voulait dire quelque chose
pour moi.
Alors,
aujourd’hui encore…


La plus belle pour aller danser par Chris Garneau.

 

Je me souviens
mes murmures d’amour
vers toi mon Seigneur,
que mon âme a rêvé être la plus belle
pour aller danser
avec toi mon Seigneur,
mon Roi,
mon Prince,
mon Amour.

Tu peux me donner le souffle
qui manque à ma vie
dans un premier cri de bonheur.

Ce soir, je serai la plus tendre
quand tu me diras – diras ! _
tous les mots que je veux entendre
murmurer par toi, par Toi !

J’écoute et j’entends mon bien-aimé qui m’appelle.

« Le voici, il vient !
Sautant par dessus les montagnes,
bondissant par dessus les collines,
mon bien-aimé est comme une gazelle
ou le petit d’ne biche.
Le voici, il s’arrête derrière le mur,
et il regarde par la fenêtre,
il m’épie par le treillis.
Mon bien-aimé chante et me dit :

« Debout, toi ma compagne,
ma belle, viens-t-en
car l’hiver est passé... »

(Ct, 2, 8-10)

Oh oui ce soir, je veux être la plus belle,
pour aller danser.
Tu viens me chercher, n’est-ce pas,
mon bonheur, ma vie,
mon roi ?

Je sais
que ce sont des amours éternelles,
il faut que je sois la plus belle,
la plus belle pour aller danser…

Puis-je oser ?

Oh si tu veux ce soir cueillir
le printemps de mes jours
et l’amour en mon coeur…

Zabulon

Réflexions du Rev. David Eck Asheville de Caroline du Nord, extrait du blog I’m christian, I’m gay, Let’s talk, 19 Novembre 2009.

« J’ai écris ce poème qui s’inspire de Jn 13, 34-35. J’espère qu’il vous mettra en crise autant qu’il m’a mis en crise, moi !

46

Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimé.

Cela semble si simple, si linéaire.

Mais … Aimer le libéral au « cœur rempli de compassion » ?

Aimer le conservateur de « valeurs familiales » ?

Aimer le musulman ? Le juif ? Le bouddhiste ? L’hindouiste ?

Aimer l’immigré en situation irrégulière ? Aimer celui qui est plein de privilèges ?

Aimer le gay ? La lesbienne ? Le transgenre ?

Aimer les manifestants pour la paix ? Aimer les faiseurs de guerre ?

Aimer l’irakien ? Le palestinien ? Le nord coréen ?

Aimer le républicain et le démocrate ?

Aimer le SDF ? Le mendiant ?

Le malade du SIDA ? Le détenu condamné à mort ?

Nous tendons à aimer avec les doigts croisés à la recherche d’une échappatoire,

Cherchant la manière de limiter ceux que nous choisissons d’aimer.

Comme le scribe qui, une fois, demandait à Jésus : « Qui est mon prochain ? »

Nous aimons en mode sélectif, en posant des conditions.

Nous aimons ceux qui nous ressemblent, pensent comme nous, croient comme nous.

Qui serait haï par Jésus ? Personne !

L’unique chose qui mettait Jésus en colère était l’hypocrisie spirituelle,

Ceux qui proclamaient aimer Dieu mais ne réussissaient pas à se décider à aimer leurs proches,

Ceux qui croyaient être les élus de Dieu tandis qu’ils traitaient les autres comme s’ils étaient le mal personnifié.

Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimé.

Peut-être n’est-ce pas aussi simple, après tout.

Mais c’est le signe par lequel les autres reconnaîtront que nous sommes disciples de Jésus. »

Cité par loquito sur anotherdaylight – 2 mai 2012

beauté de l'amour

Peu m’importe que tu sois garçon ou fille,

Ce qui compte dans la rencontre,

c’est que nos êtres frémissent ensemble,

Se reconnaissent,

Se  rejoignent.

C’est au-delà du corps, du genre et du sexe.

C’est au delà et cela passe

par par le corps, le genre et le sexe.

Mais c’est plus essentiel et existentiel encore :

Tu es là

Et cela me révèle à moi-même.

Ta beauté

Vient m’éclairer ma beauté,

Et pour peu que tu t’éveilles à ta beauté

En ayant perçu la mienne,

Alors,

Quoi qu’il en soit des apparences,

Nous touchons quelque chose

De plus intense et éternel

Même si c’est subtil, fugace, et incertain.

Une sorte de rocher  dans l’océan,

dont la surface ne se donne à voir qu’au gré du mouvement des vagues,

Quelque chose de sûr mais souvent caché,

Imperceptible

Au-delà de l’apparence.

Quand tu éveilles en moi cette beauté

Parce que je la découvre, émerveillé, en toi,

C’est bien plus grand que nous,

Ca nous dépasse totalement.

Nous sommes reliés l’un à l’autre

Dans une beauté indicible,

Mais elle nous relie encore plus au Tout Autre.

C’est ça l’amour,

C’est ça l’amour.

ZABULON