Un jour, peut-être,
tu diras que tu te sens bien avec moi.
Tu poseras ta main sur moi,
ou tu me souriras
d’une manière étrange et nouvelle pour moi,
ou ce sera un bisou plus appuyé que d’habitude,
ou autre chose dont tu me feras la surprise.
Et je saurai.
Je saurai que tu veux bien de moi dans ta vie.

Pour le moment,
Je me force à ne pas le vouloir.
Je ne veux rien choisir,
rien imaginer, rien espérer,
pour ne pas être déçu
ou rejeté ou abandonné.

Je ne veux pas que mon coeur chavire
et me retrouver dans cette situation
où je serais l’amoureux qui soupire
en vain auprès de l’ami,
ni dans celle de l’amoureux éconduit
qui ne saurait plus retrouver
le chemin de la sérénité.

La différence entre l’amitié,
la complicité et le sentiment amoureux
semblent si ténues. A quoi ça tient?

Je sais
à quel point le besoin de tendresse
peut illusionner de l’intérieur,
combien le désir d’être aimé
peut tromper et faire franchir
des barrières illusoires,
et qu’un coeur pressé de se donner
peut projeter et hâter des choses
au risque de se faire mal.

Mais voilà, juste aujourd’hui,
là, maintenant,
je sais au moins une chose :

Je suis bien avec toi.

Z.

—-
Un petit texte sur la difficulté à distinguer entre l’amitié et l’amour. Pour distinguer les deux, on introduit en général la notion de désir. Là où l’amitié se contente de la présence et la connaissance de l’autre tel qu’il est, l’amour voudrait se recevoir et se donner. Ce qui suppose également une érotisation de la relation. En réalité, cela n’est pas si simple. Le besoin de tendresse, à recevoir ou à donner, vient tout fausser. La tendresse non reçue suffisamment, dans l’enfance probablement, va rejaillir plus tard, et, en quelque sorte, demander son dû, passé l’âge de l’érotisation adolescente. Devenu adulte, la question devient alors: comment distinguer le besoin de tendresse et le sentiment amoureux ? En théorie, c’est simple ; en expérienciel, c’est pas si simple.

Photo : Josh O’Connor et Alec Secareanu,dans Seule la terre (2017)

Your arms are always open when I need a hug.
Your heart understands when I need a friend.
Your gentle eyes are stern when I need a lesson.
Your strength and love guide me and give me wings…

Tes bras sont toujours ouverts quand j’ai besoin d’un câlin.
Ton cœur comprend quand j’ai besoin d’un ami.
Tes yeux doux sont sévères quand j’ai besoin d’une leçon.
Ta force et ton amour me guident et me donnent des ailes …

(Adaptation d’un texte de Sujal Kishor, Krupal’s Friend, Facebook)

[Publié par Loquito le 8 mars 2014 sur anotherdaylight.wordpress.com]

Tu n’as pas besoin de tes oreilles pour écouter mon silence
Tu n’as pas besoin de tes yeux pour voir mon chagrin
Ferme juste les yeux et prends ma main
Et je te dirai pourquoi tout le reste est vain

Tu n’as pas besoin de couleurs pour remplir ma vie
Tu n’as pas besoin d’arroser cet arbre
C’est l’arbre de la vie et il est en train de fleurir
Sème juste de l’amour et rends-moi libre

Tu n’as pas besoin d’être victorieux à chaque fois
Chéri, je sais que tu en es capable
Tu n’as pas besoin de t’excuser, tu vois,
Reste seulement pour toujours « mon » Idiot stupide.

Tu n’as pas besoin d’argent pour faire mon bonheur
Tu n’as pas besoin de mots pour exprimer ton chagrin
Regarde-moi juste dans les yeux et serre-moi fort
Et je te dirai pourquoi tout le reste est vain.

Source texte (en anglais ) : « Just close your eyes and hold my hand » sur rishabhkumarsharma

Source Photo :Love for boys (tumblr)

Comment les gestes te tendresse se transforment-ils en gestes d’amour?
Comment l’amitié se meut en amour ou vice versa?
Comment accorder et son esprit et son coeur et son corps?

Souvent l’un est satisfait et pas les deux autres centres,
et ceux-là, d’une manière parfois tyrannique, voudraient bien tirer jusqu’à eux
le contentement d’aimer et d’être aimé,
le sentiment d’être bien, à sa place, et que cela peut durer.

Le corps, le coeur, l’esprit.
L’un veut, l’autre a peur, l’autre ne sait pas.
Et puis ça tourne, ça tourne, dans tous les ordres.

C’est un peu de cela que je retrouve dans la chanson ci-dessous.
« Cet amour devient dangereux,
Ton toucher est contagieux,
Tu sais ce dont j’ai besoin ce soir,
Tu sais que j’ai besoin de plus..
 »

Amour ou instinct de vie? Amour ou besoin de tendresse?
– Les deux, mon capitaine !
Sur cette terre, pas d’amour chimiquement pur,
pas d’amour parfait,
mais un désir qui fait grandir
– quand il est coeur-corps-esprit,
une invitation à avancer et à inventer en chemin.

Z.

Eli Lieb – Young Love / Un jeune amour (2013)


When I was twenty two
The day that I met you
When you took my hand through the night
It was getting late
And you asked me to stay
And hold you until we see light

Shut the door and turn the lights off
And put up your dukes tonight

‘Cause this love is getting dangerous
And I need some more tonight
Your touch is contagious
You know what I need tonight
I can’t run and I can’t hide
I’ll be wasted by the light
I’m undone but I’m alive
Don’t ever wanna see the morning light

When I was young in love
When you were everything
We’d stay up and drink through the night
Laying on the roof
I put my hands on you
You said our love will never die

Shut the door and turn the lights off
And put up your dukes tonight

‘Cause this love is getting dangerous
I need some more tonight
Your touch is contagious
You know what I need tonight
I can’t run and I can’t hide
I’ll be wasted by the light
I’m undone but I’m alive
Don’t ever wanna see the morning light

And if we go down with this ship
We go down together
And if we should die tonight
It’s you and me forever

Forever you and I
Together until we die
And I’ll be right next to you
Even on the other side

‘Cause this love is getting dangerous
I need some more tonight
Your touch is contagious
You know what I need tonight
I can’t run and I can’t hide
I’ll be wasted by the light
I’m undone but I’m alive
Don’t ever wanna see the morning light

‘Cause this love is getting dangerous
I need some more tonight
Your touch is contagious
I need some more tonight
I can’t run and I can’t hide
I need some more tonight
I’m undone but I’m alive
Don’t ever wanna see the morning light

When I was twenty two
The day that I met you
When you took my hand through the night

 

Quand j’avais 22 ans
Le jour où je t’ai rencontré
Quand tu as pris ma main dans la nuit
Il se faisait tard
Et tu m’as demandé de rester
Et de veiller sur toi jusqu’à l’aube

Ferme la porte et éteins les lumières
et tiens-toi prêt ce soir.

Car cet amour devient dangereux
Et j’ai besoin de plus ce soir.
Ton toucher est contagieux,
Tu sais ce dont j’ai besoin ce soir.
Je ne peux pas courir et je ne peux pas me cacher.
La lumière m’achèverait.
Je suis perdu mais je suis en vie.
Je ne veux plus jamais voir la lumière du matin.

Quand j’étais jeune, amoureux,
Quand tu étais tout.
Nous veillions et buvions toute la nuit.
Allongés sur le toit,
j’ai posé mes mains sur toi.
Tu as dit que notre amour ne mourrait jamais.

Ferme la porte et éteins les lumières
et tiens-toi prêt ce soir.

Car cet amour devient dangereux
Et j’ai besoin de plus ce soir.
Ton toucher est contagieux,
Tu sais ce dont j’ai besoin ce soir.
Je ne peux pas courir et je ne peux pas me cacher.
La lumière m’achèverait.
Je suis perdu mais je suis en vie.
Je ne veux plus jamais voir la lumière du matin.

Et si nous sombrons avec ce navire.
Nous coulerons ensemble
Et si nous devons mourir ce soir.
C’est toi et moi pour toujours.

Pour toujours toi et moi
Ensemble jusqu’à ce que nous mourions.
Et je serais juste à côté de toi
Même de l’autre côté.

Car cet amour devient dangereux
Et j’ai besoin de plus ce soir.
Ton toucher est contagieux,
Tu sais ce dont j’ai besoin ce soir.
Je ne peux pas courir et je ne peux pas me cacher.
La lumière m’achèverait.
Je suis perdu mais je suis en vie.
Je ne veux plus jamais voir la lumière du matin.

Car cet amour devient dangereux
Et j’ai besoin de plus ce soir.
Ton toucher est contagieux,
Tu sais ce dont j’ai besoin ce soir.
Je ne peux pas courir et je ne peux pas me cacher.
La lumière m’achèverait.
Je suis perdu mais je suis en vie.
Je ne veux plus jamais voir la lumière du matin.

Quand j’avais 22 ans,
Le jour où je t’ai rencontré.
Quand tu as pris ma main dans la nuit.

Traduction avec l’aide de paroles-musique.com

Source photo : site tumblr de Lolito Malibú