tristesse

« Et si un jour….
Si un jour tu me vois triste,
Ne me dis rien, aime moi tout simplement.
Si tu me rencontres alors que je suis seul dans la nuit obscure,
Ne me demande rien, marche avec moi.
Si tu me regardes sans que je te vois,
Ne pense rien, comprends moi.
Si c’est l’amour dont tu as besoin
N’aie pas peur, aime moi.
Puis quand tu te lasseras de moi,
Ne dis rien, mais souviens toi de moi ! »

Nizar Kabbani

source : Fred Ô plaisir

Pedro Meca, compagnon de route des mendiants

Le P. Pedro Meca, dominicain espagnol, co-fondateur de l’association « Les compagnons de la nuit »

 

 

« Même si je ne peux rien faire, je suis là.
Sans ressource, ni pouvoir.
Ma foi me dit que Dieu aime chacun.

S’il aime chacun,
c’est qu’il voit en lui
quelque chose de beau et d’aimable.

Alors j’essaie de voir ce qu’il y a de beau
en celui qui est en face de moi,
démoli par l’alcool, la drogue, les échecs.

Ça peut prendre longtemps. »

Simple hommage au Père Pedro Meca, décédé cette nuit.
Il était le compagnon de route des mendiants et sans domicile fixe.
Ses amis ne liront probablement pas cette page.
A vrai dire ses amis, pour beaucoup, s’en sont allés avant lui.

Je le disais : simple hommage, à un homme de Dieu.

 

Source citation et photo : La Croix

Feeling the strain of looming exams

L'amitié setait génétique

«D’une certaine manière,nous parvenons,
parmi une myriade de possibilités,
à choisir comme amis
des gens qui ressemblent à notre famille».

 

C’est la conclusion d’une très sérieuse étude faite des scientifiques de l’Université Yale et parue dans les Comptes rendus de l’Académie nationale des Sciences.

Les chercheurs de l’Université Yale ont analysé les marqueurs génétiques de 1932 individus en comparant ceux d’amis proches et sans lien de parenté et ceux de personnes totalement inconnues. Et surprise, ils ont constaté que les amis ont 1% de gènes communs avec nous

1%  c’est peu, direz-vous.  C’est au contraire très significatif pour les généticiens  : «Ce pourcentage de similarités génétiques est du niveau de celles de cousins au quatrième degré».  Ces amis proches ressemblent donc à notre famille et sont même aussi proches que des cousins du quatrième degré.

Alors voilà, les amis, c’est en quelque sorte des membres de la famille puisque les liens génétiques sont très forts. Et même, dans la grande famille, ce sont ceux même ceux dont on se sent le plus proche.

La sagesse populaire disait « on ne choisit pas sa famille, mais on choisit ses amis« . Il se pourrait bien qu’on choisisse ses amis parmi ceux qui nous sont le plus proches dans la grande famille… humaine !

 

 

 

 

[source partielle : TopSanté.com]