colere

Saleté de chômage,
Saleté de système !

Ah ce soir, je suis en colère.
Tout est parti d’une conversation futile.
Une personne disait
« Ah , ils sont de plus en plus durs en recrutement,
C’est à peine s’ils ne demandent pas le casier judiciaire de tes parents , maintenant ! »

A partir de là, le ton est monté.

D’abord sur le mot « maintenant ».
Quoi maintenant ?
Pour ceux qui ont subi cela il y a 5, 10 ou 20 ans,
Et qui n’ont pas réussi à remonter la pente,
Ce mot est insultant.
Non, ce n’est pas maintenant,
C’est depuis que la crise dure.
« Maintenant » , c’est le mot de ceux qui étaient encore dans le système
et qui, à leur corps défendant, ignoraient que ces choses-là arrivent.
Maintenant : pour chacun, un maintenant différent.
Il est des maintenant récents
Et il est des maintenant qui durent.
Bienvenue au club !

Et puis, y’en a marre à la fin de ce système,
Et pas seulement de ce système :
Y’en a marre de nos illusions,
De nos attentes
que quelqu’un nous donne un travail,
un revenu,
de la dignité.
Et si je n’ai pas le travail de mes rêves,
Si je n’ai pas le travail de mes diplômes,
Si je n’ai pas le travail de mon expérience,
Si je n’ai pas le travail de ma vie,
Suis-je coupable ?
Suis-je moins respectable ?
Foutaise !

Il y a des ignorants, des aveugles,
Encore complices de ce système qui se déliquifie,
Et qui exercent encore leur petit pouvoir
Au service de ce système.

Aveugles, dis-je, car ils ne savent pas,
Ils ne se rendent pas compte.
Parce que ce système est encore bon pour eux,
Ils estiment qu’il est bon pour tous.
Et même si c’est dérangeant tant de gens sur le carreau,
C’est que, quelque part, ils ont dû le mériter,
N’est-ce pas ?
« Voyez, moi, je suis fidèle, efficace, loyal, adaptable, polyvalente, et tout et tout,
Et rien ne m’arrive, vous voyez ?
Vous voyez pas ? »

Non, je ne vois pas,
On ne voit pas,
Nous ne voyons pas.

Ce système a vécu.

L’ère du salariat de masse a vécu.
L’ère de l’équilibre de l’offre et de la demande a vécu.
L’ère du travail pour tous a vécu.

Que reste-t-il ?
Des hommes,
Des êtres humains,
Qui veulent vivre
Et être respectés.

Bien. Puisque c’est fini,
Passons à l’étape d’après.
Accélérons-la.
C’est terminé le salariat
C’est terminé la fidélité aux entreprises,
C’est terminé la loyauté à des pouvoirs anonymes
Qui permettent l’exaltation des ego.
Oui, terminé.

Passons à autre chose.

( Je l’ai dit : je suis en colère !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation