Marie-The-Young-Messiah

Marie, Notre Dame de l’Assomption.
Marie, femme d’Israël qui a tenu contre toi, l’enfant Jésus.
Marie, qui lui a donné le sein, l’a nourri, l’a élevé.
Marie, près de qui l’enfant Jésus a reçu tout l’amour dont il avait besoin,
toute la tendresse que pauvres humains nous cherchons à tâtons, la vie durant.
Marie, de qui notre Seigneur est né.
Marie, mère de la tendresse, mère de l’amour,
Femme d’Israêl au coeur si généreux,
que tu nous partages ton fils.

Mère de tendressse, nous te saluons.
Avant-même, l’épreuve de la mort,
en ton coeur, déjà tu étais prête
en ton être déjà, tu étais élevée
en ta vie, tu étais déjà disponible
pour le grand voyage.

Marie,
Notre Dame de l’Assomption,
Nous te saluons.

Z. 14 août 2016

 —– M *M * M * —–

Dire ton nom, Marie,
C’est dire que nos besoins ne sont pas étrangers
à l’amour attentif de Dieu.

Dire ton nom, Marie,
C’est dire que la Promesse
a été confirmée par sa maternité.

Dire ton nom, Marie,
C’est dire que notre chair
abrite la présence silencieuse du Verbe.

Dire ton nom, Marie,
C’est dire que le Royaume
fait partie de notre histoire.

Dire ton nom, Marie,
C’est dire que nous sommes au pied
de la Croix et remplis de l’Esprit.

Dire ton nom, Marie,
C’est dire que tout nom
peut être signe de grâce.

Dire ton nom, Marie,
C’est dire que dans toute mort,
il y a promesse de résurrection.

Dire ton nom, Marie,
C’est dire que tout t’appartient
et que tu es la cause de notre joie!

Pedro Casaldáliga,
“Encore ces mots” .

Source photo : tirée du film The Young Messiah (Le jeune Messie) sorti en mars 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation