Homme,
tu n’es pas fait pour la peur.
tu n’es pas fait pour ressasser sans-cesse les mêmes vieilles histoires
et t’enfermer toi-même dans le poids des ans.

Regarde,
chaque jour, l’aube est nouvelle.
Chaque jour, il arrive quelque chose de nouveau,
et tu peux y voir la grandeur de ton Dieu.

Quoi, tu doutes?
Contemple Jésus alors,
Choisis-le comme compagnon de voyage
et d’humanité.

En lui,
tu vois l’humanité restaurée.
En lui, plus de passé qui plombe mais un avenir radieux,
en lui plus de peur, mais une route de confiance.

Tel que tu es,
tu es aimé, tu es voulu, tu es envoyé.
Cette humanité en toi que tu découvres avec ta touche propre,
cette couleur unique et singulière qui te fait différent,
c’est ce sur quoi tu peux t’appuyer, te fonder.

Homme,
voilà ton vrai pouvoir :
te recevoir comme un Fils de Dieu.
Et l’assumer à la face de la terre.

Voilà ce que m’inspirent les lectures de la liturgie de ce jour.

Z – 27/05/2018

Moïse disait au peuple :
« Interroge donc les temps anciens qui t’ont précédé (…)
est-il arrivé quelque chose d’aussi grand,
a-t-on jamais connu rien de pareil ?
(Dt 4, 32-34.39-40)

« Frères, vous n’avez pas reçu un esprit qui fait de vous des esclaves
et vous ramène à la peur »
(Rm 8, 14-17)

En ce temps-là,
les onze disciples s’en allèrent en Galilée,
(…) mais certains eurent des doutes.
Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles :
« Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez !… »
(Mt 28, 16-20)

Source photo: Gabriel Antônio (@sobrenomeantonio) pose en « Airado Pino » sur theoverexposedproject

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation