joseph-charpentier[source photo : ici]

 

Je rêve du jour où le travail sera vraiment libération,
où l’on pourra agir selon son coeur
–  créer, faire,  servir, enseigner, etc. –
et en vivre sereinement,
sans crainte matérielle.

La société actuelle a tout misé sur le pouvoir marchand,
et son succédané le pouvoir financier.
Cela contribue à nous détourner de ce que nous sommes
jusqu’à nous faire oublier d’être parfois.

 

Or, il n’y a qu’un pouvoir qui compte,
celui d’être.

 

Viens Seigneur,
apprends-moi à me recevoir de toi,
à  m’accepter tel que tu me veux,
à être vivant selon ton coeur et ton bon vouloir,
en tout instant, en toutes choses,
si petits soient-ils.

 

Il n y a pas de petit travail,
parce qu’il n’y a pas de petite façon d’être.

 

Zabulon

Joseph le Charpentier

Le 1er mai, fête du travail en de nombreux pays, est aussi la fête des travailleurs, et parmi eux
de Joseph, le charpentier. Voici un texte publié par l’excellent site www.cristianosgays.com (en espagnol).

Vivías del trabajo cotidiano,
fuiste un trabajador, un simple obrero;
¿tu fidelidad?: -“es José el carpintero”-,
un humilde currante, un artesano.

Trabajo en el que fuiste nuestro hermano;
un trabajo de honrado jornalero
que en todo cuanto hace pone esmero,
porque sabe que Dios usa su mano.

Patrono del trabajo y su salmista,
-manos callosas y dedo vendado-
enseña al hombre de hoy, tan derrotista,
a vivir su trabajo ilusionado,
más alegre, cristiano y optimista,
más solidario y más humanizado.

*

Tu as vécu dans le travail quotidien,
tu étais un travailleur, un simple ouvrier ;
Ta fidélité ? –  » C’est Joseph le charpentier  » -,
un travailleur acharné humble, un artisan.

Travail dans lequel tu fus notre frère ;
un travail d’honnête journalier
qui s’applique dans tout ce qu’il fait,
parce qu’il sait que Dieu utilise sa main .

Patron du travail et son psalmiste ,
-mains calleuses et pansement au doigt –
enseigne à l’homme aujourd’hui, si défaitiste ,
à vivre son travail de manière enthousiaste ,
plus heureux, chrétien et optimiste,
plus solidaire et plus humain .

José Luis Martínez SM

 

« The Love You Have In You » de Asbjørn

 

Asbjorn-Interview
Asbjørn est un objet musical non identifié, chef de file de la pop électrique danoise. Il mélange des sons modernes et classiques ou même traditionnels, comme dans «The Love You Have In You», où l’on trouve des  accents instrumentaux japonais.

Cette chanson est la 5ème vision d’un album en préparation nommé « Pseudo vision ». Dans cette chanson et sa vidéo, le chanteur évoque explicitement son homosexualité.   «Je n’ai jamais ressenti le besoin d’évoquer ma sexualité dans ma musique, explique Asbjørn, tout simplement parce que je me fiche un peu de qui je tombe amoureux. Mais cette chanson est apparue de nulle part, et avant que je m’en aperçoive, j’avais écrit une chanson très honnête qui reflète ma vie amoureuse. J’espère qu’elle apaisera vos cœurs comme elle a apaisé le mien.» (citation trouvée ici)

Music video by Asbjørn performing ‘The Love You Have In You’. © 2014 Body of Work

« The Love You Have In You » (5ème vision) de Asbjørn

 

 

Easy tiger
Mon doux tigre
We started it and we will end it
Nous avons commencé et nous allons terminer
Every man I’ve ever loved has lost his way for a woman
Chaque homme que j’ai aimé s’est perdu pour une femme

Pseudo visions
Pseudo visions
Disillusions of a young heart
Désillusions d’un coeur jeune
Whether I want it not I will lose my way for a man
Si je le veux pas, je me perdrai pour un homme

Lose yourself to all the love you have in you
Abandonne-toi à tout l’amour qu’il y a en toi
No one knows exactly what you do
Personne ne sait exactement quoi faire
Lose yourself to all the love you have in you
Abandonne-toi à tout l’amour qu’il y a en toi
And I will know exactly what to do
Et je saurai exactement quoi faire

My dear tiger
Mon cher tigre
Use your power to unite us
Utilise ton pouvoir pour nous unir
‘Cause everybody going towards a separate goal
Parce que chacun poursuit un but différent
And every word you say could turn my world around
Et chaque mot que tu dis peut me retourner complètement
And the funny thing about it is that no one else will know
Et le plus drôle, c’est que personne ne le saura

Lose yourself to all the love you have in you
Abandonne-toi à tout l’amour qu’il y a en toi
No one knows exactly what you do
Personne ne sait exactement quoi faire
Lose yourself to all the love you have in you
Abandonne-toi à tout l’amour qu’il y a en toi
And I will know exactly what to do
Et je saurai exactement quoi faire

Asbjørn

I will love you
Je t’aimerai
I will love you
Je t’aimerai
I will love you
Je t’aimerai
I will love you
Je t’aimerai
I will love you
Je t’aimerai
I will love you
Je t’aimerai
I will love you
Je t’aimerai
I will love you
Je t’aimerai
I will love you…
Je t’aimerai…
I will love you…
Je t’aimerai…
I will love you
Je t’aimerai
I will love you
Je t’aimerai
I will love you
Je t’aimerai
I will love you
Je t’aimerai

I will love you
Je t’aimerai

Asbjørn

Thomas

 

Ami,
Comment es-tu donc guérisseur ?

Ta présence est un baume dans ma vie,
Elle ouvre des espaces,
Déplace des frontières,
Et tout cela sans mots.

Je touche ton corps
Et c’est toi qui me touches sans gestes.
Je touche ton cœur
Et mon cœur s’embrase, se dilate, s’agrandit.
Je scrute ton regard
Et tes yeux me renvoient à mes profondeurs.
Je goûte ton sourire
Et tu l’agrandis encore pour moi.

Waouh,
Cette présence, là , tout à coup,
Entre nous, hors de nous…
Waouh,
Que fais-tu, mon ami,
Que fais-tu ?

Bien aimé de Dieu,
Petit envoyé du ciel,
Comment es-tu donc guérisseur ?

Zabulon

toucher)

hasard

 

Il dépend de celui qui passe
Que je sois tombe ou trésor,
Que je parle ou me taise.
Ceci ne tient qu’à toi,
Ami n’entre pas sans désir.

Paul Valéry

principe-d-dincertitude

« Le monde a l’échelle de l’atome n’a pas de détermination semblable à celle qu’il possède en physique classique; à notre échelle.Nous n’atteindrons jamais le fond des choses puisque les choses n’ont pas de fond. »

Jérôme Ferrari, à propos de Werner Heisenberg, découvreur  du « principe d’incertitude ».

 

Ce principe se traduit par une formule mathématique simple:
(ΔV.ΔX = constante)
où V est la vitesse d’une particule et X sa position.
L’équation postule qu’on ne peut pas connaître en même temps
la vitesse et la position.
C’est soit l’un, soit l’autre.

Ce que Jérôme Ferrari résume en cette belle phrase :
« Nous n’atteindrons jamais le fond des choses puisque les choses n’ont pas de fond.« 

Alors, je pense à toutes ces fois où nous avions le coeur brûlant,
mais c’est après que nous nous en rendons compte,
toutes ces fois où le Seigneur passe en nos vies
et c’est après que nous pouvons lui rendre grâce,
toutes ces fois où l’on croit l’atteindre, le rejoindre,
et il nous échappe, encore là mais déjà ailleurs, plus loin.

Et si la physique quantique s’appliquait également à la spiritualité ?
Je suis là, tu es là-bas, je ne sais pas où.
Tu es là, j’y suis aussi mais sans le savoir.

Valse des présences, valse des désirs,
toujours ensemble,
toujours reliés,
toujours en mouvement,
jamais au même endroit,
mais on avance.

– Pas dangereux pour la foi,
ce principe d’incertitude.

Zabulon